Présentation de l’Abbaye d’Aulne

L’abbaye d’Aulne est une abbaye cistercienne qui a son origine dans le monastère bénédictin fondé par saint Landelin en 657. Aulne se trouve sur les bords de la Sambre à Gozée en Belgique. Landelies tirerait son nom du brigand Morosus qui changea son nom en “Landelin” une fois repenti. Landelin est à l’origine de la fondation des abbayes de Lobbes et Aulne, sur la Sambre, ainsi que de l’abbaye de Crespin (Valenciennes). Aujourd’hui, les impressionnantes ruines de l’abbaye d’Aulne figurent au Patrimoine majeur de Wallonie et abritent  la brasserie du Val de Sambre.
En 1147, le prince-évêque de Liège, Henri II de Leyen, offre Aulne à saint Bernard, abbé de Clairvaux. L’abbaye d’Aulne devient cistercienne et connaît une prospérité sans précédent dans son histoire, notamment grâce aux interventions du prince-évêque de Liège Hugues de Pierrepont, qui contribue fortement à la prospérité matérielle et spirituelle de l’abbaye, dont les privilèges s’accroissent considérablement à cette époque. C’est une des abbayes les plus puissantes de la Principauté de Liège.

Le XVe siècle est une siècle noir. À plusieurs reprises, les moines doivent fuir pour se protéger des affrontements entre Liégeois et troupes des ducs de Bourgogne. L’abbaye subit à chaque fois des dégâts considérables.
Le XVIIIe siècle est le siècle d’or de l’abbaye d’Aulne. Les excellentes finances de l’abbaye permettent sa somptueuse rénovation par l’abbé Barthélemy Louant.

En 1794, l’abbaye est détruite par les révolutionnaires français. Le général Charbonnier fait bouter le feu : l’abbaye et sa magnifique bibliothèque partent en fumée ainsi que les quelques 50 000 volumes que contient cette dernière.
Les moines rachètent ensuite l’abbaye et font transformer en maison de repos le corps de logis précédemment réservé à l’abbé (la partie ayant le mieux résisté aux destructions).
En 1875, une église est construite à l’emplacement de l’ancienne entrée de l’abbaye. D’abord à l’usage de la maison de repos, elle devient ensuite l’église paroissiale du village d’Aulne.
En 2006, grâce aux fonds européens et à la Région wallonne, d’importants aménagements touristiques sont entamés.
En 2010, la région Wallonne achète le site entier et projette de le restaurer.